D’où les meufs font pas de bons films?

IMDb a sa propre petite définition d’un bon film, un vrai. Une définition où avoir une bite pèse lourd, if ya know what I mean.

Comme on me donne des sous pour regarder des séries, je délaisse facilement le reste, culturellement. Je suis la meuf qui peut, si tu me laisses faire, ne pas te lâcher la grappe pendant 20 min. sans cligner des yeux sur le fabuleux plan-séquence de l’épisode 1×03 de «Kidding», mais qui fait semblant qu’elle a vu La vie est belle, à force d’entendre «haaaan gn’as pgna vu gna vie est bêêêêlle ?». Nan, j’ai pas vu, nan.

Du coup ça me prend parfois de vouloir me rattraper un peu du côté des films, et on m’a suggéré ça : tu prends le top 250 IMDb des meilleurs films, et tu te les fais. Alors déjà, je ne suis pas peu fière d’annoncer que sur le top 250, ma liste de non-vus s’élève à QUINZE. Mais quelle ne fût pas ma surprise en découvrant que les quinze films de ma liste sont TOUS réalisés par des hommes. Mais oui, me dis-je, c’est mon féminisme qui m’a sauvée: j’ai déjà vu tous les films de la liste réalisés par des femmes, spour çaIl y en a sûrement beaucoup… Probablement sur la page suivante… Ou celle d’après… C’TE BLAGUE.

Et puis ça continue comme ça, pendant 247 films

Sur les 250 meilleurs films listés par IMDb, 3 ont été réalisés par des femmes. Comme dans le chiffre trois. Même pas un nombre. Juste un gros pourcent. Moins que la quantité de fruits et légumes recommandés quotidiennement. Non mais tu réalises?

💁‍♂️ « Oui enfin en même temps c’est surtout des mecs qui votent… »
Oui c’est vrai… Laisse-moi juste checker un truc… Ah voilà, j’avais un doute aussi, mais oui oui, les mecs SONT autorisés à voter pour des meufs aussi. Y’a apparemment pas de clause de similarité génitale nécessaire. Je vois bien l’argument derrière, mais tu crois quoi, qu’on attend de se laisser pousser une bite pour apprécier Le Parrain ?

🤷‍♂️ « Oui enfin en même temps, y’a juste moins de films super connus réalisés par des femmes. Moi tu me demandes d’en citer trois là, euuuh… »
C’est précisément le problème de ce « trois », il se mord la queue (cette ironie) : ce trois est à la fois la cause (comment penser facilement à des films réalisés par des femmes quand ne sont constamment mis en avant que ceux réalisés par des hommes ?), et la conséquence (comment les femmes peuvent-elles trouver une légitimité dans une industrie où elles sont à ce point minoritaires et décrédibilisées ?). Ce trois pointe un problème structurel qui commence dès les écoles de cinéma, demande à Paye Ton Tournage.

🙎‍♂️ « OK donc les femmes créent pas encore des films qui fonctionnent quoi. »
Ah ouais, mais non. Elles sont là en vrai. Jugées, en toute décontraction, comme étant moins pertinentes, mais elles sont là. Tu veux quoi ? Du nominé aux Oscars, du culturellement marquant, du blockbuster, du classique ? A league of their own (Penny Marshall), Wonder Woman (Patty Jenkins), Daughters of the dust (Julie Dash), Virgin suicides (Sofia Coppola),  Matrix (Lana et Lilly Wachowski), Paris is burning (Jennie Livingston), Bande de filles (Céline Sciamma), La cité de Dieu (Katia Lund et Fernando Meirelles) La leçon de piano (Jane Campion), Selma (Ava DuVernay), Les quatre filles du docteur March (Gillian Anderson, puis Greta Gerwig), Capharnaüm (Nadine Labaki), Mudbound (Dee Rees) pour n’en citer que quelques-unes de la même trempe que le top 250. D’ailleurs tu sais pas dire comme ça lesquels sont les fameux trois, si? C’est cadeau.

🤦‍♂️ « Y’a pas des problèmes plus importants, oui-enfin-bon-mais-en-même-temps ? »
Une des raisons pour lesquelles c’est pas un détail cette histoire, c’est parce que COMBIEN de fois on n’a pas entendu l’argument, ces derniers temps, que si on commence à amputer le Cinéma (la majuscule est importante) de tous ses Grands Réalisateurs qui ne collent pas à nos foutus critères (n’avoir violé personne, par exemple.  Ça va, la barre est pas trop haut?), le Cinéma ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Et euh bah ouais… On sait. Ça marche avec plein de groupes en vrai, regarde: « Si on commence à amputer le Cinéma de toutes ses Grandes Réalisatrices Noires (par exemple), le Cinéma ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. » Oh wait… C’EST DÉJÀ CE QU’ON FAIT. À mettre systématiquement en avant les réalisateurs surtout hommes, surtout blancs, il reste quoi, comme place à prendre?

🙍‍♂️ « Et quoi, tu veux tout jeter à la poubelle c’est ça ? Dès que ça a une bite c’est d’la merde, C’EST CA QUE TU VEUX ? »
Mais calme-toi chaton, enfin, c’est quoi cette hystérie soudaine ? Personne n’a dit qu’il faut arrêter de regarder quoi que ce soit. Ça ne m’arrangerait pas non plus en fait, de plus pouvoir voir Stand By Me, les Marvel et La vie aquatique. Bon après je vais pas t’mentir, va falloir faire de la place, ça c’est mathématique.


Je remercie chaleureusement ces personnes (*cough* mecs *cough*) qui m’ont permise d’avoir un dialogue aussi crédible avec un personnage imaginaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :