Bingo time: « Tu crées/perpétues une guerre des sexes » ou comment placer sur les dominé.es la responsabilité que leur oppression se passe en douceur

Se prononce aussi : Je suis humaniste avant tout / Je traite tout le monde pareil, moi je ne vois pas les couleurs / Pourquoi se déchirer alors qu’on pourrait marcher main dans la main vers un but commun?

Contexte: « Moi je suis là à être tout féministe, et les féministes elles font que dire que je fais pas bien, alors que je fais tout comme il faut, d’abord, même que. »

D’où François Bégaudeau serait sexiste alors qu’il est féministe?

Le mec le dit, le clame, l’affirme: il est féministe. Et nous, féminazis hystériques que nous sommes, on est là « nan, zou, au bûcher », tout ça pour un pauv’ commentaire sur son skyblog. Jamais contentes.

Bingo time: « Je suis un homme donc mon avis ne compte pas, c’est ça? »

Se prononce aussi : «D’t’façon les féministes supportent pas d’être contredites par un mec» / «D’où ma parole vaudrait moins que celle d’une meuf #sexismeinversé» / «On nage en plein womansplaining, non mais je rêve»

D’où tu peux pas t’empêcher de ramener les violences conjugales à toi?

Les gars, vous m’enragez. Oui, j’ai dit les gars. Non, c’est pas un terme générique. Je vous vise vous, les hommes, avec votre grande gueule qui pouvez pas vous empêcher de gerber votre bile dès que vous avez peur pour votre queue parce qu’on n’est pas en train de parler d’elle.