D’où vient cette indulgence inouïe pour les agresseurs?

Est-ce qu’on peut s’il vous plaît se re-concentrer et travailler à une distribution de notre empathie qui ne détricote pas ce qu’on s’acharne à défendre le reste du temps?

D’où c’était ça tes excuses, Roméo?

Et sinon ça va les excuses de merde? Tu touches une femme sans son consentement et t’es applaudi parce qu’au moins t’as dit « déso »? En fait la barre est tellement basse qu’on doit se contenter de ce torchon qui n’admet rien, minimise et tente quand même d’avoir le beau rôle, c’est ça ? Merci maisContinuer la lecture de « D’où c’était ça tes excuses, Roméo? »